© 2018 Monsieur Légionnaire
Le 3 février 1982 le Noratlas  n°140 s’écrase à Djibouti sur le mont Garbit. Le   3   février   1982,   la   4 e    compagnie   du   2 eme    REP   est   en   séjour   à   Djiboutti.   Dans   le   cadre   de   ses   activités,   elle   effectue   un   exercice   aéroporté   dans   l'Est du   pays.   Gêné   par   un   temps   très   défavorable   et   une   mauvaise   visibilité,   le   Nord   Atlas   2501   transportant   la   2 e    section   quitte   la   formation   et   percute   la masse rocheuse du Mont Garbi qui culmine à quelques 1 600 mètres, près du lac Assal. Des trente-six militaires à son bord, il n'y a aucun survivant. Les   corps   du   capitaine   Philiponnat   officier   adjoint   de   l'unité,   du   sergent-chef   Storaï,   sous-officier   adjoint   à   la   2 e    section,   de   ses   25   sous-officiers, caporaux   et   légionnaires,   du   capitaine   Chanson,   officier   TAP   de   la   13 eme DBLE   et   ancien   commandant   d'unité de la 2e compagnie du 2 eme  REP, des membres de l'équipage et des largueurs sont rapatriés à Calvi. Ils   y   reçoivent   les   honneurs   militaires   en   présence   du   ministre   de   la   Défense,   M.   Charles   Hernu,   des   autorités civiles et militaires et d'une foule nombreuse de calvais qui s'associent à la douleur du régiment. Depuis,   une   stèle   a   été   érigée   au   sommet   du   Mont   Garbi   et   les   légionnaires   parachutistes,   au   cours   de   tous leurs   séjours   à   Djibouti,   s’y   sont   recueillis   avec   leurs   camarades   de   la   13 eme    DBLE,   chaque   année   à   la   date   du   3 février.
Appel des morts
En la mémoire de nos morts au Mont Garbi